Mots-clés
 

Julia  Moutiez

Doctorante CRH, Architecte

Statut et établissement de rattachement :
Doctorante en architecture
ED 395 - Université Paris Nanterre
Centre de Recherche sur l’Habitat-LAVUE UMR 7218 CNRS
Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Val de Seine

Thèmes de recherches :
Baignade, Espaces publics, Fleuves urbains, Pratiques ludiques, Confort d’été, Réchauffement climatique

Julia Moutiez est architecte, diplômée avec mention recherche de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille en 2017. Après un stage aux éditions Parenthèses, elle travaille aux archives de l’ENSAM et aux services du patrimoine de la ville de Marseille, tout en enseignant à l’UTL de l’université d’Aix-Marseille. Depuis 2019, elle est doctorante au Centre de Recherche sur l’Habitat, à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val-de-Seine, où elle enseigne également.

Son projet de recherche doctorale, intitulé « "Se baigner en ville" en Ile-de-France et en Europe du nord, pratiques et aménagements ludiques autour des fleuves urbains à l’épreuve du réchauffement climatique », est dirigé par Nadine Roudil (ENSAPVSCRHUMR CNRS 7218 LAVUE) et co-encadré par Nadja Monnet (ENSAMLAAUMR CNRS 7218 LAVUE ) dans le cadre d’un demi-contrat doctoral du Ministère de la Culture, et d’un mécénat de la Caisse des Depôts et Consignations pour le développement de la recherche en architecture, urbanisme et paysage.

Sa thèse porte sur la réapparition et le développement des pratiques de baignade et des aménagements qui y sont liés dans les grandes métropoles européennes. Il s’agit plus généralement de concourir à visibiliser la façon dont le réchauffement climatique impacte déjà les pratiques quotidiennes et la gestion des espaces publics, ainsi que d’interroger de façon inédite les enjeux du confort d’été urbain.

Articles de revues
Autres

Interventions :

« "Se baigner en ville" à Paris, Rome et Varsovie, pratiques et aménagements ludiques à l’épreuve du réchauffement climatique dans la conception architecturale et urbaine », séminaire transversal de l’Ecole Doctorale 395, organisé par Christel Muller, Université Paris Nanterre, Nanterre, 4 février 2020.

« Des phénomènes globaux de ludification », journée d’étude : Quel(s) (en)jeu(x) pour sensibiliser à la fabrique de la ville ?, organisée par Christelle Marchiaro, Nadja Monnet et Laure Sabine Bampi, Aix-Marseille Université, ENSA-Marseille, ENSP Versailles-Marseille, Ecole Supérieure du Professorat et de l’éducation, Marseille, 28 Novembre 2018.

Enseignement :

2020-2021 : Images architecturales et urbaines, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val-de-Seine, M1 architecture, séminaire, 12h, sous la direction de Clara Sandrini.

2020-2021 : Fabrique de la ville durable, quartiers populaires et participation, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val-de-Seine, M1 architecture, séminaire, 5h, sous la direction de Nadine Roudil.

2019-2020 : Usages des espaces publics, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val-de-Seine, L3 architecture, TD, 40.5h, sous la direction de Nadine Roudil.

2018-2019 : Séminaire Projet urbain, Aix-Marseille Université, UTL, CM, 10h, sous la direction de Laure Sabine Bampi.

Thèses et HDR
Événements