Nadine Roudil

Villes, Territoires et énergie : enjeux et défis actuels

Date de parution : 2017

Éditeur : Lavoisier

Collection : Revue Géographie, économie, Société.

Nombre de pages : 293

ISBN : 1295-926X

Résumé

L’énergie est devenue une dimension intégrée, à des degrés très divers, des politiques urbaines. Cet article introductif examine la structuration en cours d’une action publique de l’énergie en France. Elle se concrétise par les prémices d’une « gouvernance énergétique » qui se fonde sur des projets urbains opportuns ou sur des actions d’aménagement coordonnées. Longtemps jugée en retard en matière de démarches environnementales, les villes françaises témoignent d’une intégration hybride de la question énergétique dans les politiques urbaines. L’évolution de leur rapport à l’énergie se situe à la fois en situation de filiation avec les expériences européennes et se place dans le sillage d’une incitation nationale à la transition. Le changement du rapport à l’énergie des villes françaises s’incarne alors dans trois démarches. Il est symbolisé par la capacité des édiles locaux à s’émanciper de cette double influence pour proposer des projets inédits ; par leur disposition à recentrer leurs engagements en matière d’énergie sur le bénéfice social et non marchand de telles initiatives et par leur possibilité à accompagner la transformation en cours du paysage professionnel de la fabrique de la ville et des savoirs qui y concourent.

Abstract

Energy has become an integral part of urban politics to very varying degrees. This introductory paper examines the current structuring of a public policy for energy in France. It is being established in the indications of “energy governance,” with apposite urban projects and coordinated development actions. For a long time, French cities were seen as lagging behind in environmental matters, but they are now showing proof of a hybrid incorporation of energy issues into urban policies. The progression of their relationship with energy is connected to the European experiments, at the same time as occurring in the wake of a national incentive for transition. French cities’ changing relationship with energy is embodied in three approaches. It is symbolized by local councilors’ capacity to move beyond this combined influence and propose original projects ; by their tendency to refocus their energy commitments on the social rather than market benefits of these initiatives, and by the opportunity it gives them to guide the ongoing transformation of the professional landscape of fashioning cities, and the knowledge and skills associated with this.