Sur le même sujet
 

Claudette Lafaye

Seul face au marché

Ttransformation urbaine silencieuse du quartier Kozyatağı à Istanbul

SEMINAIRE : Séminaire de l’axe 2 « Justice et inégalités »

ORGANISATION : Claudette Lafaye, Julie Lavayssière, Manon Troux

INTERVENANTES  : Gizem Aksümer, Sinem Seçer Sipah, Université Mimar Sinan, Istanbul

DATE : 10 juin 2022

LIEU : en visioconférence

SUMÉ :

Le processus de transformation urbaine du quartier de Kozyatağı est lié à la loi n°6306, qui propose de détruire et reconstruire l’ensemble des bâtiments construits avant l’an 2000, afin de créer une ville résistante au séisme. Cette transformation urbaine, qui intervient dans un quartier de classe moyenne, prend la forme d’un processus de gentrification très éloigné de ce qu’il se passe dans les quartiers plus paupérisés, où la transformation est plus brutale et y est vécue de manière beaucoup plus dramatique.

Au lieu d’un déplacement total ou d’un changement complet du profil des habitants, comme dans les expériences de transformation urbaine des quartiers informels, les activités économiques et la structure démographique du
quartier de Kozyatağı ont connu une transformation qui s’est opérée au cours des dix dernières années d’une manière « douce » et « tranquille ». Dans ce processus guidé par la dynamique du marché, les petits commerçants et les résidents prennent eux-mêmes en charge toutes les dépenses et ne peuvent recourir qu’à des stratégies
individuelles.

Cette recherche constate que de nombreux habitants, relativement pauvres ou âgés, ne peuvent plus se permettre les coûts économiques et sociaux de cette transformation. Ils sont alors contraints de déménager, plus loin. De leur
côté, les petits commerçants parviennent à se maintenir dans le quartier, dans la mesure où leurs services sont orientés vers les besoins des nouveaux arrivants. Ces derniers, locataires ou propriétaires, sont généralement de jeunes couples à double revenu, sans enfants ou avec un ou deux enfants. Une autre découverte réside
autour du vécu de cette transformation urbaine : si les commerçants du quartier parviennent à tirer leur épingle du jeu, les habitants rencontrent quant à eux de multiples difficultés. Enfin, l’une des conclusions majeure concerne l’impact souvent négatif du processus de transformation sur les relations de voisinage.