Sur le même sujet
 

Sabrina Bresson

Les déconvenues de la participation citoyenne

Pratiques urbaines, pouvoirs et légitimités

Date de parution : 2022

Éditeur : pufr-editions.fr

Collection : Perspectives Villes et territoires

Nombre de pages : 252 p

Sous la Direction : Sabrina Bresson est sociologue, maîtresse de conférences à l’école nationale supérieure d’architecture Paris-Val de Seine, co-directrice du
Centre de recherche sur l’habitat (UMR CNRS LAVUE)

Référence HAL-SHS :

Les déconvenues de la participation citoyenne

Dans le champ de la production urbaine en France, la participation s’expérimente depuis longtemps et fait désormais partie intégrante du registre de l’action publique. Largement observées et commentées, les expériences sont nombreuses, allant de la prise en charge de leur coin de rue par des habitants à des projets ambitieux d’urbanisme participatif, mais il en ressort autant d’enthousiasme que de déconvenues. Parfois perçue comme le terreau de nouvelles pratiques favorisant des formes d’émancipation sociale, la participation peut aussi être vue comme un adjuvant à la démocratie représentative, un procédé d’encadrement des classes populaires, voire un facteur de redoublement des inégalités. L’ouvrage analyse cette réalité paradoxale, en interrogeant les rapports de pouvoir, les formes d’expertises et les légitimités à participer. Composé de textes théoriques et d’études de cas à l’échelle des quartiers, il donne à lire la complexité des relations entre les acteurs locaux de la participation : élus, techniciens, architectes, maîtres d’ouvrage, gestionnaires HLM, travailleurs sociaux, militants associatifs, habitants. Les expériences décrites rendent compte des difficultés, des ambivalences et des limites de la participation. Elles montrent que, même si elle n’est pas une solution aux inégalités sociales qu’elle ne fait que révéler, la participation et les dynamiques qu’elle suscite transforment le rapport des citoyens aux institutions, et réciproquement.

Document-joint