Sur le même sujet
 

Manel  Khemici

L’habiter face aux transformations urbaines liées au processus de metropolisation de la ville d’Alger

Directeur de thèse : Clara Sandrini

Discipline : Architecture et ville

Année d’inscription : 2020

Université, école doctorale : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, ED 395 « Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent »

Référence HAL-SHS :

Résumé de thèse

Cette thèse se focalise sur les interactions aux quelles renvoie la notion de l’habiter dans la ville d’Alger tout en réinterrogeant l’habitabilité des espaces dans une ville qui fait face depuis de nombreuses années à divers transformations et changements urbains dans le cadre d’un processus de métropolisation. En effet depuis l’indépendance de l’Algérie plusieurs projets ont vu le jour, et bien plus encore dans la capitale Algérienne lui permettant ainsi de prétendre au rang et au rôle de métropole, toutefois ces actions urbaines ne sont pas sans réprobation étant donné que la ville fait face à des difficultés impliquant alors les habitants et leurs espaces habités. Avec une problématique qui se présente comme suite : Comment pouvons-nous assurer une habitabilité des espaces pour tous en intégrant les pratiques des habitants, leurs modes de vie ainsi que leurs styles d’habiter aux stratégies métropolitaines ? Notre recherche va donc s’intéresser aux pratiques des habitants d’Alger, a leurs modes et styles de vie afin d’intégrer ces études dans les programmations urbaines qui visent à faire évoluer la ville, elle s’intéressera également aux différentes stratégies qui ont marqué l’évolution métropolitaine de la ville d’Alger. l’enjeu de cette recherche consiste alors à développer de nouveaux outils d’aide à la décision dans le domaine de l’urbanisme du territoire Algérois.