Sur le même sujet
 

 Marianna Kontos

Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 en Seine-Saint-Denis. Enjeux démocratiques de la fabrication de la ville et pratiques des architecte-urbanistes

Directeur de thèse : Marlène Ghorayeb

Discipline : Architecture et ville

Année d’inscription : 2018

Université, école doctorale : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, ED 395 « Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent »

Référence HAL-SHS :

Résumé de thèse

L’aménagement des villes évolue actuellement en France selon une double tendance. D’un côté, on observe une privatisation progressive de l’action publique – prolongeant le virage entrepreneurial de la ville (Harvey, 2014) initié dès le début des années 1980 – au moyen notamment des contrats de Partenariat Public Privé, et plus récemment des Appels à Projets urbains Innovants ou du projet de loi ELAN. De l’autre, on assiste à un renouvellement démocratique des processus de la fabrication urbaine par l’entrée en scène, liée à l’injonction participative de la ville durable, de nouveaux acteurs non experts et non élus, parmi lesquels les habitants et les citoyens. Ainsi, les projets urbains ou projets d’aménagement urbain deviennent à la fois durables et participatifs, tout en restant concurrentiels. Dans ce contexte, la profession d’architecte – et notamment en son sein celle d’architecte-urbaniste1 – s’interroge sur son devenir2, dans la mesure où elle apparaît fragilisée et polarisée entre d’un côté des pratiques intégrées à l’urbanisme mondialisé des grands groupes immobiliers financiarisés, et de l’autre des nouvelles pratiques participatives. Ce projet de recherche entend contribuer aux réflexions actuelles – principalement dans les domaines de l’urbanisme, de l’architecture et de la sociologie – au sujet des transformations en cours de la fabrication de la ville de la notion de « démocratie urbaine », ainsi que des pratiques professionnelles qui leur sont associées. Il propose de contribuer à ces réflexions à partir d’une analyse de la littérature existante, ainsi que d’une enquête de terrain au sujet des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 (JOP 2024) en Seine-Saint-Denis. Inscrits dans l’aire métropolitaine du Grand Paris, les projets d’aménagement pour ce grand événement constituent un cadre inédit, et particulièrement intéressant, pour étudier les transformations de la profession d’architecte- urbaniste et les enjeux démocratiques de la pratique architecturale et urbaine aujourd’hui.