Paula Saad

Doctorante

Statut et établissement de rattachement : Doctorante en aménagement de l’espace, urbanisme, CRH_LAVUE UMR 7218 CNRS - ENSA Paris-Val de Seine

Thèmes de recherches : Les enjeux urbains de la Biodiversité. Beyrouth.

Bibliographie :

Paula Saad est architecte. En 2019 elle débute une thèse au centre CRH (UMR CNRS 7218 LAVUE), intitulée :
« De la biodiversité internationale, pour penser des enjeux urbains locaux. Regarder Beyrouth à travers son unique parc ‘Bois de Pins’ »

Résumé de thèse :

L’objet de notre recherche porte sur la biodiversité urbaine à Beyrouth au regard des enjeux sociaux que cette ville soulève dans le contexte pluriconfessionnel de son principal parc public, ‘Bois des Pins’. La politique de gestion de cet espace public a suscité à la fois des soucis écologiques environnementale comme des luttes contre l’injustice sociale. Ces luttes posent le problème fondamental de la biodiversité qui concerne directement le Bois des Pins mais qui va bien au-delà du cadre de Beyrouth pour menacer le patrimoine commun environnemental. Notre étude centrée sur la biodiversité urbaine et ses enjeux se réfère à la littérature existante sur le thème de la biodiversité à l’échelle internationale et s’appuie sur les données mentionnées aux différents registres relatifs à l’espace public national : historique, territorial, communautaire, social, etc. Notre analyse porte d’abord sur des éléments de connaissance théorique et des exemples pragmatiques sur la biodiversité urbaine au niveau mondial et leurs attaches réelles à l’espace public local dans le Bois des Pins. Elle développe ensuite l’instrumentalisation de cette biodiversité dans l’espace du parc et les aménagements de l’entourage avant et après la guerre civile qui a touché la capitale. Enfin, la question de l’injustice environnementale et sociale est soulevée dans les interactions qui se déploient dans ce parc avec la diversité de la population urbaine. Ainsi, la biodiversité urbaine s’avère être non seulement l’outil d’aménagement et de gestion de l’espace public écologique et environnemental, mais aussi un outil d’ajustement de la société et de lutte contre la privatisation en détournant les divergences socioculturelles et confessionnelles au sein de la vie urbaine.