Caroline Rozenholc-Escobar

Chercheuse, Docteur en Géographie

Statut : Maître de conférences associée en Ville et Territoires et SHS

Établissement de rattachement : ENSAPVS

Thèmes de recherches : Ses travaux de recherche portent sur la question du lieu (modalités de production, récits, usages) dans la mondialisation. Elle en traite à travers trois thématiques : les quartiers d’immigration, la patrimonialisation en milieu urbain et le tourisme religieux.

Biographie

Caroline Rozenholc est géographe. Elle enseigne à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Val de Seine depuis 2013, de la Licence au Master. Responsable de plusieurs enseignements de géographie et de sciences humaines, elle participe aux cours de projet et de PFE.

Elle est spécialiste des mobilités internationales et de leurs effets sur la fabrique de la ville. Ses travaux de recherche portent en particulier sur la question du lieu (le « sense of place » des Anglo-saxons) dans la mondialisation. Elle en traite à travers trois thématiques : les quartiers d’immigration, la patrimonialisation en milieu urbain et le tourisme religieux. Après des terrains au Niger, en Israël, en Île-de-France et en Belgique, ses travaux actuels portent sur la production de lieux (des lieux de pèlerinages aux parcs à thème religieux) par les mobilités touristico-religieuses internationales.

Formée à l’Université de Lausanne, elle a poursuivi ses études en France pour le DEA et la thèse au laboratoire Migrinter de Poitiers (2003-2010), puis comme post-doctorante au laboratoire ACS de l’ENSA Paris-Malaquais dans le cadre d’une ANR sur l’(in)habitabilité des territoires périurbains (UMR PACTE, Grenoble).

Elle a rejoint le CRH-Lavue en 2014 pour un programme de recherche du PUCA intitulé « Rester en (centre)-ville » sur quatre quartiers populaires de Lisbonne, Vienne, Bruxelles et Paris et en a coordonné le volet belge. Elle a également assuré la codirection du groupe de réflexion « Mémoire, Patrimoine, Bien commun » de l’UMR et coordonne aujourd’hui l’un de ses axes ("Héritages et Innovations"). C’est à ce titre qu’elle a rejoint le conseil scientifique du LAVUE.

A l’ENSAPVS, elle est membre de la Commission Pédagogie Recherche depuis 2016 et membre élu (suppléante) du CA. Elle est également membre du Conseil scientifique du Centre de recherche français à Jérusalem et membre du comité éditorial international des SSIIM Paper Series de la Chaire UNESCO « Social and Spatial Inclusion of International Migrants – Urban Policies and Practices » de l’IUA de Venise (2017-2020).

Ouvrages
  • Caroline Rozenholc-Escobar

    Tel-Aviv

    Le quartier de Florentine : un ailleurs dans la ville

Directions d’ouvrages ou de revues
Autres directions d’ouvrages ou de revues

BUSQUET Grégory, LEVY-VROELANT Claire et ROZENHOLC Caroline (2014), direction du numéro spécial n°5 « Mémoires dominantes, mémoires dominées. La fabrique des patrimoines urbains en question », Articulo - Journal of Urban Research.

Chapitres d’ouvrages
Autres chapitres d’ouvrages

CELESTE Patrick, FATIGATO Orfina et ROZENHOLC Caroline (2014) « Building intermediate spaces in the composite city : Achères in the Grand Paris », in G. Saglamer (dir.), Proceedings. EURAU14 Composite Cities. European Symposium on Research in Architecture and Urban Design, Istanbul, Université technique d’Istanbul.

BLASER Nathalie et ROZENHOLC Caroline (2005) « Gestion des ressources en eau au Sud Niger dans la région de Gaya », in E. Reynard et L. Dambo (éd.) Vivre dans les milieux fragiles : Alpes et Sahel, Lausanne, Institut de Géographie, Université de Lausanne, pp. 99-116.

Articles de revues
Thèses et HDR
Recherches
Événements