Martine Bouchier

Professeur HDR-Chercheur - dirige le domaine de recherche Territoires esthétiques

Statut : Architecte - HDR en art et esthétique - Chercheur, Directrice du séminaire doctoral Territoires Esthétiques - Professeur (classe exceptionnelle) à L’ENSAPVS - CO-Responsable de la Convention pédagogique et de recherche avec la Chine avec Yunnan University School of architecture and urban planning, Kunming, Yunnan
et avec Wuhan : Huazhong University of science and technology, School of architecture and urban planning, Wuhan
Directrice éditoriale de la collection Crossborders aux éditions Archibooks-Sautereau Editeur
Membre de la CAP des professeurs (MCC-Direction du patrimoine)

Etablissement de rattachement : Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Val de Seine et Ecole doctorale « Milieu, culture, société du passé et du présent » - ED395 Paris Ouest - Nanterre

Thèmes de recherches : Esthétique systémique - Tournant culturel des relations art(s)/territoire - Esthétisation de l’espace public - Nouvelles figures de l’art- Expérience esthétique des environnements artistique, numérique et urbain

Site personnel : voir en ligne

Biographie

Il se trouve que l’architecture, est l’archè de mon parcours, elle le conduit et le commande. Elle est le terrain dans lequel ont pris racine mes différentes expériences professionnelles. La pratique de l’art et de la création qui a succédé à celle de l’architecture n’est pas née spontanément, mais s’est appuyée sur cet antécédent architectural pour construire, par différence, l’univers sensible et poétique qui fait défaut à l’architecture. Quant à la recherche, elle s’est présentée à moi comme une alternative à la pratique de création qui peinait à résoudre certains problèmes théoriques, au moyen des outils de l’art. Pour donner une idée de la dynamique à l’œuvre dans mon parcours professionnel, je reprend à mon compte le concept très caractéristique d’Aufhebung employé par Hegel dans l’ « Esthétique » pour expliciter les transitions et le tuilage des séquences stylistiques et temporelles différentes dans le système des arts. Ainsi, dans mon parcours, l’architecture s’est dissoute dans l’art qui lui même s’est vu observé par la recherche dans une mise à distance qui confirma la différence entre art et architecture tout autant qu’elle les spécifia. Au delà des vingt années de pratique qui furent nécessaires à la compréhension des démarches et mécanismes de production de l’art et de l’architecture, mes activités de recherche actuelles au sein du CRH/LAVUE élargissent l’horizon interdisciplinaire de ma thèse de doctorat en art et sciences de l’art (2001) qui analysait les » relations art(s)/architecture au XX e siècle », aux enjeux territoriaux, culturels et économiques inhérents à l’inscription de l’art dans les territoires.
Parcours d’enseignement
Le parcours pédagogique se caractérise par une constante évolution et par un élargissement de mes domaines de compétence et d’interventions.Grâce à la pratique pédagogique, à la remise en question incessante des contenus en vue de leur actualisation, grâce aussi aux compléments de formation qui ont été nécessaires pour le développement de certains enseignements, la matière pédagogique s’est progressivement organisée en un domaine de recherche spécifique.
Tout en affirmant mon appartenance au champ des arts, l’évolution majeure de ma pédagogie a consisté à « sortir » progressivement l’art de ses formats, supports et lieux d’effectuation traditionnels (surface bidimensionnelle, ateliers, salle de cours, salles d’exposition) grâce à la mise en place d’une pédagogie inter ou transdisciplinaire fondée sur l’articulation entre l’art et les domaines constitutifs de son « champ élargi » : l’architecture, le jardin, le paysage, la ville. Si la première période (1980-1994 - Strasbourg) correspond à une pédagogie « pure », basée au départ sur une perpétuation des enseignements fondamentaux d’arts plastiques que sont la couleur, les représentations par le dessin et la fabrication de modèles, puis sur l’introduction des pratiques et des théories de l’art contemporain, les enseignements de la seconde génération (Lille 1995-2003) sont principalement structurés par une transdisciplinarité exploratoire ou l’art est resitué dans ses relations à la nature, la société, à la vie quotidienne et dans ses lieux d’effectuation et d’actualisation que sont l’architecture, la ville, le paysage. A la suite de mon travail de thèse en Arts et sciences de l’art (2001), mes enseignements se sont orientés essentiellement vers le champ théorique et les formats correspondants à savoir : les séminaires et les cours magistraux. l’HDR a permis de prolonger la présence des arts et de l’esthétique dans le L du LMD, par la création d’un séminaire doctoral de 3e cycle : "Territoires esthétiques "

Ouvrages

M. Bouchier, L’art n’est pas l’architecture, hiérarchie, fusion, destruction, Paris, Archibooks + Sautereau Editeur, (231 pages, 39 illustrations) - (2006)
M. Bouchier, 10 clés pour s’ouvrir à l’architecture, Paris, Archibooks + Sautereau Editeur, ISBN : 978-2-35733-036-8 (2010 réédition 2012)
M. Bouchier, (sous la direction de), Lumières, Bruxelles, Editions OUSIA, collection Art(s) des lieux (240 pages, 41 illustrations) ( 2002) – ISBN : 2-87060-102-6

Chapitres d’ouvrages

{}

Articles de revues
Autres articles de revues

M. BOUCHIER, M. Le BARZIC »Pratiques collaboratives dans le cadre du programme des Nouveaux Commanditaires », In Situ, revue des patrimoines-2015
M. BOUCHIER, « Diffusion culturelle et activation patrimoniale », La concession française de Hankou et son architecture, (sous la dir. de Liu Yingzi et Serge Lavroff), La maison d’édition de Wuhan, Wuhan, Chine- 2014
M. Bouchier, « Is a Cultural Turn of the Sustainable Development possible ? New Architecture journal, Wuhan, Chine-2013
M. Bouchier, « Art et esthétisation des territoires », Cahiers thématiques n° 9, Paysage, Territoire, Reconversion, Ecole d’architecture de Lille et des Régions Nord-2010
M. Bouchier, « Occuper l’événement », Cahiers thématiques n°8, L’architecture et l’événement, Ecole d’architecture de Lille et des Régions Nord, 2009
M. Bouchier, « Ville et image : vers une culture générique », Lieux Commun – Les cahiers du LAUA N°11, Culture visuelle de l’urbain, Ecole nationale supérieure d’architecture de Nantes-2008

Direction de Thèses et HDR
Événements