Mounia Bouali-Messahel

Types d’habitat et formes d’alternances saisonnières de l’habiter mozabite oasien. L’exemple de Béni Isguen

10-12-2019

Directeur de thèse : Yankel Fijalkow.

Discipline : Architecture, ville, urbanisme, environnement

Année d’inscription : 13-11-2009

Date de soutenance : 10-12-2019

Université, école doctorale : Ecole doctorale Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent (Nanterre), Laboratoire Architecture, ville, urbanisme, environnement (Nanterre), Paris 10,

Jury : (pour les thèses soutenues)

Résumé

Les oasis de la vallée du M’Zab en Algérie, inscrites au patrimoine mondial de l’humanité, présentent une architecture et une morphologie urbaine exceptionnelles. Elles ont légitimement attiré depuis longtemps aussi bien l’attention des voyageurs, que celle des chercheurs et des aménageurs. Une particularité reste cependant largement méconnue : le mode de vie et l’habitat des Mozabites, qui se sont constitués en fonction des variations saisonnières. Aujourd’hui, l’opposition systématique entre la taddart dans les ksour et le akham dans les palmeraies est remise en cause par une urbanisation accélérée, une poussée démographique et un effacement progressif du rythme des saisons dans les déplacements domestiques et urbains. Si aujourd’hui la désignation des deux types d’habitat est toujours d’actualité, qu’en est-il de leurs caractéristiques formelles et de leurs modes d’habiter ? Ce travail se propose d’étudier l’évolution des inscriptions tant physiques que sociales de ces variations saisonnières dans les types d’habitat et la forme urbaine de l’oasis de Beni Isguen, l’une des cinq oasis de la pentapole de la vallée du M’Zab.

Abstract

The M’Zab Valley oases in Algeria, listed as World Heritage has an exceptional architecture and urban morphology. It has caught legitimately and for a long time the travelers’ attention, as well as researchers and urban planners. However, a special feature remains largely unknown : the role of seasonal variations in the Mozabites way of life and habitat. Nowadays, the accelerated urbanization, the population growth and the gradual erosion of the seasonal rhythm in the domestic and urban movements challenge the systematic opposition between the taddart – the winter habitat of the ksour – and the akham – the summer habitat of the palm groves. This research aims to study the evolution of the physical and social inscriptions of these seasonal variations in the habitat types and the urban morphology of the Béni Isguen oasis, one of the five oases of the M’Zab Valley pentapolis.