Caroline Rozenholc-Escobar

Terrains d’aventure du passé/pour l’avenir

TAPLA - LABEX « Les passés dans les présents »

Financeurs : LABEX « Les passés dans les présents » - Thème « Mémoires pour le futur ? Politiques, médiations, prospectives »

Équipe :
-  Manola Antonioli, PR ENSA Paris-La Villette, LAA-LAVUE.
-  Baptiste Besse-Patin, DR en sciences de l’éducation – chercheur associé au laboratoire EXPERICE : membre du comité de projet.
-  Florence Bouillon, MCF Université Paris 8, ALTER-LAVUE.
-  Fraser Brown, PR, Leeds University : membre du comité de projet.
-  Fanny Delaunay – DR en urbanisme – MCFa ENSAP Val de Seine – Urbaniste SCOP Atelier 15, CRH-LAVUE.
-  Serge Gerbaud, retraité du Logement Social, des Centres Sociaux, Adajep : membre du comité de projet.
-  Sandrine Gill, chargée d’études documentaires, Archives nationales.
-  Rainier Hoddé, PR émérite ENSA, responsable réseau Pédagogies coopératives, CRH-LAVUE.
-  Jonathan Landau, archiviste Pajep-Fonjep.
-  Clémence Lescuyer, chargée d’études documentaires, Archives nationales.
-  Nadja Monnet, anthropologue et ethnographe de l’urbain, MCF ENSA de Marseille, LAA-LAVUE.
-  Aurélien Ramos, paysagiste et doctorant CRH-LAVUE, MCA EnsapBx.
-  Gilles Raveneau, anthropologue, MCF, UMR LESC, Université Paris-Nanterre : responsable et membre du comité du projet.
-  Vincent Romagny, doctorant, Université de Paris 8, commissaire d’exposition, auteur.
-  Nathalie Roucous, MCF Experice, Université Paris-13.
-  Clothilde Roullier, chargée d’études documentaires, Archives nationales : coresponsable et membre du comité du projet.
-  Rozenholc Caroline, Géographe, MCF ENSA Paris-Val de Seine : membre du comité de projet.

Durée : 3 ans (mai 2020-décembre 2022)

Résumé

Le projet de recherche « Terrains d’aventure du passé/pour l’avenir (TAPLA) » regroupe des chercheurs des ENSA et des Universités (architectes, paysagistes-concepteurs, géographes, philosophes, anthropologues, archivistes) en France comme à l’étranger.

International et interdisciplinanire, le projet TAPLA entend établir un état de l’art complet, des années 1970 à nos jours, concernant les terrains d’aventure, les formes pédagogiques de plein air qui les ont précédés et celles qui en découlent. Il vise à comprendre l’héritage laissé par ces dispositifs apparus durant la Seconde Guerre mondiale au Danemark et progressivement étendus à différents pays d’Europe, dont la France, et à vérifier dans quelles mesures ces expérimentations peuvent constituer des solutions innovantes pour interroger la manière de fabriquer les espaces urbains pour les enfants, mais surtout par les enfants et l’ensemble de leurs usagers. Ce travail permettra d’ouvrir un champ de recherche croisant, dans le domaine des sciences humaines et sociales (ethnologie, histoire, géographie, sociologie urbaine, sciences de l’éducation, philosophie), mais aussi de l’architecture, la production d’espaces de jeux urbains et paysagés et l’implication des usagers concernés par ce projet dans un geste d’empowerment et d’émancipation individuelle et collective. Il s’agit ainsi de cerner au mieux, à travers une approche transdisciplinaire, le patrimoine méconnu des terrains d’aventure pour en faire ressortir leurs legs et l’impact qu’ils ont eu sur celles et ceux qui les ont pratiqués (tant enfants qu’adultes) et les pratiquent encore comme leurs potentialités dans l’aménagement des espaces urbains futurs.

Il s’organise selon deux axes de recherche principaux :

1. Les terrains d’aventure : le jeu comme fabrication de l’espace
1.1. Fabriquer en jouant / jouer en fabriquant
1.2. Co-construire
1.3. Réemploi
1.4. Pouvoir d’agir, risque et et prise d’autonomie

2. Nouvelles formes de pédagogie de plein-air
2.1. Les écoles de plein air franciliennes
2.2. Les « tentatives » d’accueil d’enfants autistes de Fernand Deligny
2.3. Les « écoles dans la nature »
2.4. Les jardins partagés de nos villes d’aujourd’hui
2.5. "L’anti-école" italienne de Global Tools (1973)

Image tirée de R. Kozlovsky « Adventure playgrounds and Postwar Reconstruction » in Marta Gutman and Ning de Coninck-Smith (dir.) Designing Modern Childhoods : History, Space, and the Material Culture of Children ; An International Reader. Rutgers University Press, 2007.