Sur le même sujet
 

Claire Lévy-Vroelant

Presentation de l’ouvrage L’incendie de l’hôtel Opéra

Editions Créaphis, 2018

Par Claire LEVY-VROELANT

avec Aomar Ikhlef , porte parole de l’association des victimes de l’incendie de l’hôtel Opéra

Le 23 mai 2018 De 18h à 20h00

Mairie du 19 eme arrondissement

Que valent des vies humaines ? Dans la nuit du 14 au 15 avril 2005, un hôtel meublé, géré par le Samu social, habité par des familles, la plupart originaires d’Afrique, flambait à Paris près des Galeries Lafayette. Vingt-quatre personnes, dont onze enfants, y laissent la vie. Il fallait en témoigner, ne pas laisser s’installer l’oubli. En avril 2010, lors d’une rencontre commémorative dans le square de la Trinité, où s’élève la stèle portant le nom et l’âge des victimes, Aomar Ikhlef, porte-parole et fondateur de l’Association des familles des victimes, et Claire Lévy-Vroelant, la sociologue des hôtels meublés, ont décidé du projet dans ses grandes lignes. L’épreuve des deuils, l’interminable marche de la justice, la solidarité, les espoirs et les combats, ne pouvaient être narrés, décrits, écrits, que par ceux-là mêmes qui les avaient vécus. Le désir de passer outre les formes canoniques de l’analyse sociologique a permis d’ouvrir un espace de parole dont ceux qui acceptaient de témoigner étaient entièrement les maîtres. Le pacte d’écriture a nécessité du temps, de la clarté et de la confiance. Enregistrés et réécrits, ces récits ont pris corps, dessinant des lignes de vie et de migration confrontées à la violence d’un système. Fidèle aux objectifs de départ, ce livre témoigne du désir partagé de rendre publique une expérience extrême et de donner lieu et sens à une mémoire de l’événement. Quinze hommes et femmes racontent, cheminant à travers les mots pour exprimer l’indicible.