Sur le même sujet
 

Coralie Robert

Face aux précarités énergétiques : du conseil à l’injonction, les stratégies des ménages.

Directeur de thèse : Yankel Fijalkow

Discipline : Architecture et Ville

Université : Université Paris Ouest Nanterre La Défense

École doctorale : Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent - ED 395

Résumé

Face à la fragilisation situation sociale et économique des ménages, liée notamment à la hausse du coût à l’énergie, ces derniers font face à des difficultés - voire à une impossibilité - de se chauffer et/ou de se déplacer : une personne sur cinq dans son logement et une sur cinq, en âge de travailler, pour se déplacer.

L’éducation aux « bons comportements » est-elle une réponse adaptée à ce phénomène ? En quoi la sobriété énergétique peut devenir une injonction à un mode de vie ?

Nous partons de l’hypothèse que l’évolution des comportements est faiblement influencée par la diffusion des messages de sensibilisation et que ces derniers peuvent s’appréhender comme des injonctions contradictoires : réduire les consommations d’énergie tout en favorisant l’accès et le maintien à l’énergie.

Les dispositifs incitatifs d’action publique ne prennent pas en compte les obstacles sociaux au changement de comportement (Shove, 2005), considérant le consommateur comme libre de son choix (Warde, 2005). Il convient d’intégrer des éléments structurels liés aux modes de vie (Maresca, 2014).

Les terrains d’étude se situent au sein de Plaine Commune et de la métropole nantaise, au regard des dispositifs de lutte contre la précarité énergétique et des caractéristiques des territoires.

L’approche qualitative repose sur des entretiens semi-directifs, avec un suivi dans le temps. En complément sont utilisés des guides de communication, des lectures de factures d’énergie et le relevé des températures.