Sur le même sujet
 

Abrioux   Florence , Bernard Haumont (dir.)

Pouvoirs locaux et politiques culturelles : changements et synergies dans le système culturel local

Directeur de thèse : Bernard Haumont

Discipline : Sociologie

Date de soutenance : 20 décembre 2001

Université, école doctorale : Paris X-Nanterre

Jury : Yves Chevalier, PU, université F. Rabelais, président du jury, Bernard Haumont, MA, école d’architecture de Paris, directeur de thèse, Pierre Gaborit, PU, Université Paris X, Patrick Le Galès, chargé de recherche HDR, IEP de Paris, Jean-Paul Callède, chargé de recherche HDR, CNRS

Résumé

Les politiques culturelles renvoient habituellement à l’action de l’État. Il s’agit ici d’analyser le rôle des municipalités dans la dynamique culturelle locale. Le système culturel local est composé de trois acteurs, les acteurs politiques, économiques et sociaux, dont la synergie engendre un paysage culturel particulier. L’acteur politique est cependant placé au centre de l’analyse, parce qu’il est le promoteur d’un certain nombre de changements, ceux-ci venant modifier le fonctionnement du système culturel local.
Les principaux changements politiques portent sur l’appropriation locale de la culture, devenue enjeu héréditaire, facteur de rayonnement et de prestige, objet de communication. Les collectivités territoriales se posent désormais comme des acteurs développant une politique culturelle, indépendamment de l’État.
Les municipalités sont les collectivités les plus avancées dans ce processus. Les villes-centre sont dotées d’une administration compétente, les budgets culturels ont augmenté, le discours politique sur la culture est omniprésent, des actions d’envergure sont pilotées directement par les municipalités. . .

Summary

The cultural policies usually refer to the action of the State. This thesis is about analysing the role of the municipalities in the local cultural dynamics. The cultural system is composed of three different agents : the political, economical and social actors whose close collaboration generates a specific cultural environment. The political actor is however the core of our analysis because it triggers off a certain number of changes which modify the functioning of the local cultural system. The main political changes concern the municipalities which are at the root of a cultural policy which becomes an identify stake, a factor of influence and prestige, an object of communication. The territorial collectivities henceforth stand as actors which develop a cultural policy which is independant of the State. . .