Sur le même sujet
 

Junjing Cui , Martine Bouchier (dir.)

Plastiques urbaines, entre paysage et culture - Recherche sur les aménagements urbains intégrant l’art dans l’espace public des villes de la province du Guangdong, Chine

Soutenance de thèse de Cui Jinjung - mardi 21 juin 2016

Directeur de thèse : Martine Bouchier

Lieu : Ecole d’architecture de Paris Val de Seine, 3-15 quai Panhard et Levassor, 75013, Paris

Date de soutenance : Mardi 21 juin 2016

Horaire : 14h-18h - Salle 309

Ecole doctorale : ED395

Jury : Patrice Alexandre, Professeur (ENSBA)(Rapporteur) - Roberto Barbanti, Professeur (Paris 8) (Rapporteur)- Martine Bouchier, Professeure (Ensapvs-CRH-LAVUE)(Directrice)-Bernard Haumont, Professeur(Ensapvs- CRHLAVUE) - Philippe Nys, Professeur émérite (Paris 8- AMP-LAVUE)- Zhou Jingchong, Professeur (Université des sciences et technologies de Zhejiang)

Résumé

Dans un contexte de développement urbain en pleine vitesse de la province du Guangdong (au sud de la Chine), notamment de sa capitale Guangzhou, la transformation paysagère rapide et radicale nous incite à nous interroger sur les relations entre la société et l’environnement, les habitants et les lieux de vie, l’art et la ville. Face aux enjeux politiques et économiques liés aux mutations urbaines, quelle est la place et l’action de l’art sur l’aménagement de la ville ? Sous quelles formes et de quelles manières l’art s’y intègre-t-il ? Avec les interventions artistiques dans l’espace public, l’artiste est-il capable de rétablir, in situ, la communication réciproque entre les habitants et les lieux ? Quelles sont les approches et les modalités envisageables pour répondre à ces questions ?
Vu qu’il y a de nombreux bâtiments occidentaux construits à Guangzhou depuis une trentaine d’années, qui font face aux sculptures traditionnelles chinoises qui ne correspondent pas au style occidental, comment peut-on trouver les voies intermédiaires réconciliant deux polarités – la forme moderne occidentalisée et l’esprit traditionnel cantonais – dans la création de la sculpture urbaine ? Il devient nécessaire de reconstruire une version moderne de l’ancien système en proposant une forme urbaine locale contemporaine utilisant les savoir-faire traditionnels des artisans qui dépasseraient la dissonance entre contexte architectural occidentalisé et sculpture régionale cantonaise.

Summary

In a context of urban development at full speed in Guangdong (South of China), especially its capital Guangzhou, the rapid and radical transformation of landscapes raises a number of questions about the relationship between societies and their environment, the local peoples and the living places, art and the city.
Faced with political and economic issues related to urban change, what is the role and work of art on the city layout ? In what forms and in what ways the art it does integrity ?
With artistic interventions in public space, the artist is capable of restoring it in situ, mutual communication between people and places ? What approaches and possible ways to address these issues ?
Since there are many western buildings built in Guangzhou last thirty years, face to face traditional Chinese sculptures that do not fit the Western style, how can we find the subchannels reconciling two polarities
-  the modern westernized form and the traditional Cantonese spirit
-  in the creation of urban sculpture ? It therefore becomes necessary to rebuild a modern version of the old system by providing a local contemporary urban form using the traditional skills of artisans who exceed the dissonance between westernized architectural context and Cantonese regional sculpture.