Vermeersch  Stéphanie , Bernard Haumont (dir.)

Le sens de l’engagement associatif : logiques individuelles et logiques sociales de l’action

Directeur de thèse : Bernard Haumont Directeur du CRH-CRESSAC (UMR CNRS 7145)

Discipline : Sociologie

Date de soutenance : 12 décembre 2002

Université, école doctorale : Université Paris X – Nanterre

Jury : Brigitte Dussart, Bernard Haumont, Jacques Ion, Emmanuel Lazega

Résumé

L’hypothèse générale est celle d’un renouvellement des modalités d’affiliation sociale par l’intermédiaire de l’engagement associatif. Ce dernier est au centre d’un processus de construction des collectifs et d’étayage d’identités personnelles. Il donne la possibilité aux individus de coproduire leur identité en partenariat avec les différents acteurs impliqués dans leur engagement et de s’insérer au sein de groupes qui soutiennent la négociation identitaire et se fondent sur elle. Si les logiques présentées comme moteurs de l’engagement paraissent relever essentiellement d’un libre arbitre individuel, valorisé comme tel, il s’avère qu’elles sont sous-tendues par des logiques sociales qui renvoient l’individu à la nécessité de se relier aux autres et de s’insérer dans des collectifs pour étayer son identité, d’intégrer des institutions classiques de socialisation. Valeurs et schèmes typiques de la famille, du travail, de l’engagement politique sont reproduits dans le cadre associatif.

Summary

The œsense of voluntarism commitment : individual and social logic of action

This work focuses on the hypothesis that voluntarism allows a renewal of social affiliation modes, by being a source of collective and personal identities. Volunteers are able to co-produce their identity with the different partners involved in their collective commitment and to become inserted in groups which both support the identity negotiation process and are based on it at the same time. If motivation seems to be close to free individual will, valorised as so, it seems that it is based on social logic that refers to the necessity for each individual to be linked to others and to become inserted in groups in order to construct their identity, and finally to become incorporated in major institutions of socialisation. Normative values and the schema of family, work and political commitment are reproduced in the volunteer’s associations