Sur le même sujet
 

Jean-Pierre Frey

Le Rôle social du patronat

du paternalisme à l’urbanisme

Date de parution : 1995

Éditeur : L’Harmattan (Paris)

Collection : Habitat et sociétés

Pages : 287 p.

ISBN : 2-7384-3514-9

La question du patronage et du paternalisme est fondamentalement celle de l’espace social, de la place, tant métaphorique que réelle, que les divers groupes sociaux occupent dans une société qui s’urbanise avec l’industrialisation. Si la politique paternaliste à l’endroit de la main-d’œuvre apparaît de prime abord comme une mobilisation autoritaire de la force de travail dans les usines, elle se révèle, analysée à travers les œuvres sociales du patronat, comme une des façons de mettre en ordre et en forme des lieux architecturaux et urbanistiques conformes à une image édifiante d’une société où chacun peut trouver un endroit pour vivre et une place qui lui est destinée dans la morphologie sociale.
La période crise actuelle, qui se solde par un nombre grandissant de laissés-pour-compte de la reconversion économique mondiale, nous fait cruellement ressentir le manque de lieux appropriés au refuge de ceux que la perte d’emploi ou de logement, les itinéraires erratiques sur les voies de l’immigration et de la dissolution des liens familiaux rejettent hors d’un espace domestique dont ils ont la maîtrise et dans un espace public hostile à toute appropriation durable.
Ce travail de sociologie historique sur la construction de l’espace urbain et du monde social propose un regard nouveau sur une politique déconsidérée avant d’avoir été attentivement étudiée.