Sur le même sujet
 

Randa Abdel-Aziz Mahmoud , Jean-Pierre Frey (dir.)

La métamorphose d’une cité-jardin en un quartier urbain : le cas d’Héliopolis

Directeur de thèse : Jean-Pierre FREY

Discipline : Urbanisme et aménagement de l’espace

Date de soutenance : 2007

Université, école doctorale : Paris 12, Laboratoire de rattachement : C.R.E.T.E.I.L.

Résumé

Héliopolis, ville nouvelle crée en 1906 à dix kilomètres du Caire, selon le modèle de cité -jardin, à l’initiative du Baron Empain, fait l’objet de notre thèse. Notre étude se déroule en deux temps, dans lesquels l’évolution urbanistique de la ville se différencie complètement, et même s’oppose dans certaines normes. La première phase analyse le développement de la ville de 1906 à 1952 (l’année de la Révolution Egyptienne), sous les injonctions d’une société coloniale. Dans cette période le développement urbain de la ville est soumis à un régime capitaliste avec tous ses aspects compétitifs. La deuxième phase commence de 1952 jusqu’aux nos jours. Cette phase est marquée par un bouleversement total du régime politique du pays et un mouvement de nationalisation globale. Nous voudrions mettre en lumière, dans cette phase, le développement urbain de la ville sous une direction égyptienne selon un régime socialiste, afin d’aborder les causes et les symptômes de la transformation urbanistique de la ville.
Il s’agit donc de tracer dans cette étude, au cours d’un siècle, la métamorphose de la ville d’Héliopolis d’une cité -jardin en quartier urbain ; ainsi que l’évolution morphologique de la ville aux niveaux urbanistique, architecturale et sociale, tout en abordant les circonstances économiques et politiques affectant cette évolution.