Sur le même sujet
 

Aurore Reynaud , Yankel Fijalkow (dir.)

La difficile patrimonialisation de l’architecture collective moderne :

Réflexion sur l’héritage et le devenir d’œuvres emblématiques de l’AUA.

Directeurs de thèse : Yankel Fijalkow (dir), François Gruson

Discipline : Architecture et ville

Année d’inscription : 2015

Université, école doctorale : Université de Paris Nanterre
École doctorale Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent - ED 395

Résumé de thèse

Ce projet de thèse en architecture s’attache aux bâtiments collectifs d’après-guerre, ces barres et ces tours de logements collectifs sociaux, avec les équipements qui les accompagnent, parsèment le paysage urbain et sont considérés par les acteurs institutionnels et les habitants comme les « mal aimés de l’histoire de l’architecture et de l’urbanisme », en manque de reconnaissance patrimoniale.

Bien que ces bâtiments soient sortis de terre dans un contexte de crise du logement où il a fallu construire en masse, les plus grands noms de l’architecture ont signé certains de ces projets. Aujourd’hui, cette architecture a vieilli, se dégrade et est stigmatisée. Entre risques de démolition et réhabilitations invasives, ces bâtiments sont en sursis. Les mesures de protection restent encore rares et inadaptées.

En s’interrogeant sur ces difficultés, cette thèse se propose d’étudier plusieurs sites franciliens d’ensembles de logements collectifs sociaux réalisés par l’AUA en Ile-de-France, dans lequel la question de la patrimonialisation est posée. La thèse prévoit d’engager sur ces sites des analyses croisées associant le diagnostic architectural à l’étude des réseaux d’acteurs institutionnels et des pratiques des habitants afin de développer une typologie des conflits entre patrimonialisation et habiter.
 [1]

[1AUA : L’Atelier d’Urbanisme et d’Architecture (1960-1985), avait été créé dans le but de faire face aux promoteurs et aux grosses agences commerciales qui produisaient en masse dans la période d’après-guerre. L’AUA regroupe une vingtaine de concepteurs de différentes générations et aux origines pluridisciplinaires : Jacques Allégret, Jacques Berce,Valentin Fabre, Jean Tribel, Jean Deroche, Jacques Simon, Michel Steinbach,Georges Loiseau, Maria Deroche, Michel Corajoud, Annie Tribel, Henri Ciriani, Paul Chemetov, Vincent Sabatier, Christian Devillers, Borja Huidobro, Jacques Kalisz, Jean Perrottet, Miroslav Kostanjevac, Jean-François Parent, ect.