Sur le même sujet
 

Ioana Iosa (dir.), Ioana Iosa (dir.)

L’Architecture des régimes totalitaires face à la démocratisation

Type de publication  : Broché

Éditeur : L’Harmattan

Date : 9 avril 2008

Collection : Aujourd’hui l’Europe

Nombre de pages : 146 pages

ISBN : 978-2296054547

Les régimes totalitaires qui ont sévi au long du XXe siècle – fascisme, nazisme, communisme – se sont employés à laisser leurs marques ineffaçables dans l’espace urbain. Des idéologies, cherchant à s’imposer en inscrivant leur trace de pierre dans l’histoire, ont développé au cœur des grandes villes une monumentalité particulière afin de rappeler la présence du pouvoir dictatorial et d’installer ce pouvoir dans la postérité. Au début du IIIe millénaire, les idéologies des régimes totalitaires du XXe siècle sont dénoncées ou anéanties. Mais les architectures et les aménagements restent. Rappel douloureux canalisant la haine ou la honte dans certains cas, architecture banalisée par une utilisation ordinaire qui encourage l’oubli dans d’autres cas, ou encore architecture muséifiée et donc entourée d’un air de légende et d’irréel, l’héritage urbanistique des régimes totalitaires semble en tout cas connaître un regain d’intérêt. Peut-on l’expliquer par le pragmatisme, le renouvellement des générations, ou bien par une montée en puissance des nationalismes face à la mondialisation ? Quelle pourrait être à présent la façon la moins dangereuse et la plus utile de traiter ces architectures héritées des régimes totalitaires ? À travers plusieurs études de cas, il s’agit de s’interroger sur ce revirement ainsi que sur les façons et les moyens les plus pertinents à donner aux populations soulagées du poids totalitaire afin de s’approprier ces « architectures d’État ».