Sur le même sujet
 

Florent  Herouard , Jean-Pierre Frey (dir.)

Habiter l’hôtel : un reflet de la précarité dans les agglomérations de Caen, Lisieux et Rouen

Directeur de thèse : Jean-Pierre Frey (Institut d’Urbanisme de Paris, Université Paris XII)

Discipline : Urbanisme et aménagement

Date de soutenance : 2008

Université : Paris Est, dans le cadre de Economie, Gestion et Espace , en partenariat avec Laboratoire des organisations urbaines : espaces, sociétés, temporalités (Louest) / Laboratoire Vie (équipe de recherche)

Jury : Claire Lévy-Vroelant, Jean-Pierre Frey, Catherine Bonvalet, Jean-François Staszak, Benoît Raoulx, Catherine Bonvalet, Jean-François Staszak.

Résumé de la thèse

Si le garni a pratiquement disparu, des personnes continuent, sans autre solution, de résider à l’hôtel qu’il soit meublé, hôtel de tourisme ou de chaînes. Ceux-ci servent de fait et massivement de logements sociaux. Cette mise à disposition pallie la saturation des lieux d’accueil institutionnels nécessaires dans un contexte de précarisation accélérée. Loger à l’hôtel aujourd’hui est plus que jamais signe de grande désaffiliation sociale.

Summary

If the slum hostels almost disapeared, people are still living in hotels without any other options. It now concerns lodgings, tourism hotels, motel and hotel chains. They are de facto massively used as social housing. Such a use offsets the saturation of the institutional sector’s devoted places which are required in a mass precarioussness. Nowdays, living in a hotel is more than ever the sign of less of social affiliation.

Mots-clés : Habiter, hébergement d’urgence, logement social, hôtel, précarité géographie sociale, phénoménologie, espace personnel, hôtels - France - Normandie (France), personnes défavorisées - logement - France - Normandie (France).