Zied Hadfi , Claire Lévy-Vroelant (dir.)

Émigration clandestine de jeunes tunisiens. Sur le chemin de la citadelle

Directeur de thèse : Claire Levy-Vroelant (Professeure Université de Paris VIII Saint-Denis

Discipline : Sociologie

Date de soutenance : 21 janvier 2014

Université : Université Paris 8 Saint-Denis

École doctorale : Sciences Sociales - ED 401

Jury : Michel Agier (professeur à l’EHESS Paris, IIAC/CNRS, rapporteur), Alain Morice (directeur de recherche CNRS, Université Paris VII Diderot, URMIS-IMR 205, rapporteur), Sylvie Mazella (chargée de recherches HDR en sociologie, directrice du LAMES, UMR 7305), Christoph Reinprecht (professeur de sociologie, Departement of Sociology, University of Vienna, Autriche)

Résumé

Cette thèse veut mettre en lumière les caractéristiques saillantes de l’émigration clandestine de jeunes tunisiens à l’heure de la mondialisation. Nous proposons d’appréhender ce phénomène là où il est produit par ses acteurs, les harraga,(les brûleurs de frontières), dans l’espace et travers le temps. Nous décrivons cette nouvelle forme de mobilité qui s’inscrit dans un contexte migratoire inédit, juste avant le « printemps arabe » et la chute de Ben Ali. Nous avons cerné une chronologie qui s’organise autour du point d’orgue du départ, en mettant en relief les écueils, les peurs et les espérances. Nous avons montré que le processus de migration peut se comprendre comme un processus long de maturation, qui commence par un stade d’incubation, prend forme et devient mature, pour ensuite éclore dans le passage à l’action devenu irréversible.
Ce processus s’effectue dans des lieux de socialisation que la thèse décrit : cafés, plages, quartiers, lieux interstitiels de la ville. A chacune de ses phases, le processus implique inéluctablement des enjeux sociaux et spatiaux. Cette thèse propose donc une description et une analyse sociologiques des parcours migratoires empruntés par ces nouveaux avatars du nomadisme postmoderne, ainsi que des réseaux auxquels ils ont recours, environnement familial et amical compris.
Dans cette perspective, est proposée une analyse de ces réseaux et de leur fonctionnement, ainsi que des figures de passeurs.