Sur le même sujet
 

Amel Harfouche

Des femmes dans l’espace public en Algérie

Écologies des manières d’être en public dans la ville de Sétif

Directeur de thèse : Jean-Pierre Frey

Discipline : Aménagement et Urbanisme

Année d’inscription : 2012

Établissement de rattachement :
Centre de Recherche sur l’Habitat, UMR 7218 LAVUE
ED395 MCSPP, Université Paris-Ouest Nanterre

Résumé

La thèse en cours porte sur la distinction des genres dans l’usage et la production de l’espace public dans les villes méditerranéennes et plus particulièrement en Algérie. J’y aborde, à travers la description ethnographique des usages quotidiens des lieux publics dans la ville de Sétif, la part de l’espace dans la production et la reproduction des inégalités entre les sexes. Mes observations intéressent tout particulièrement les « situations d’interaction » hommes/femmes et leurs rapports à l’espace sensible. Trois niveaux de lecture sont ainsi mobilisés : l’espace matériel et ses représentations, les usages et les structures sociales qui les sous-tendent, les « moments d’interactions » proprement dits. C’est dans le prolongement des approches dites pragmatistes, empruntées tant à la sociologie de l’action qu’au courant interactionniste, que se situent mes recherches ; dans une tentative d’interprétation -au prisme du genre- de la dialectique entre les pratiques et l’espace public.

Mots clés : Espace(s) public(s), genre, femmes, usages, morphologies urbaines et sociales, ville XIXe, Algérie