Sur le même sujet
 

Martine Bouchier

Artistes, Architectes, Nouveaux Commanditaires : une expérience démocratique dans les Côtes d’Armor

Date de parution : 2017

Éditeur : In Situ, revue des patrimoines n°32 « Le collectif à l’œuvre », Collaboration entre architectes et plasticiens (Xxe et XXIe siècle)

Pages : 14p

sous la direction : de Delphine Bière et Eléonore Marantz

Résumé

Dans le contexte du programme des Nouveaux Commanditaires initié par la Fondation de France en 1991, un processus collaboratif met en relation un ensemble de citoyens unis par le désir de faire un projet dans leur environnement proche (les commanditaires), un médiateur faisant partie d’un réseau de médiateurs agréés par la Fondation de France et implantés dans les régions, des maîtres d’œuvres (architecte, ingénieur, entreprise, artisans) chargés du suivi et de la réalisation des projets1 . Parmi les très nombreuses réalisations en France dans le cadre de ce dispositif, on remarque une très forte relation art/architecture tenant au fait que les projets s’inscrivent souvent dans des édifices existants, participent d’une réhabilitation, d’un réaménagement ou de la construction d’un dispositif spatial conçu par un artiste. Le protocole mis en place par l’action des Nouveaux Commanditaires est fondé sur un principe participatif très réel basé sur un dialogue permanent et une attention à ce qui est formulé par les commanditaires tout au long du processus du projet, celui-ci pouvant être long, comme les neuf années qu’a duré le projet de revalorisation du Lavoir de la commune de Blessey ou les huit ans consacrés au projet d’école Le Blé en Herbe conçu par la designer Matali Crasset. Ces projets participatifs et relationnels, soutenus par le dispositif institutionnel français ou européen du mécénat, vont de pair avec un principe de contextualisation très forte des projets, partant d’abord des acteurs et d’un désir d’agir ensemble sur leur territoire.

JPEG - 188.4 ko